Gouter le café le plus cher du monde et voir sa fabrication

Peu de gens savent peut-être que l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et l’Afrique ne sont pas les seules régions du monde où les plants de café ont trouvé un terrain fertile pour leurs racines. Le Vietnam, par exemple, est le deuxième exportateur mondial, juste derrière le Brésil, et c’est aussi un grand amateur de cette boisson.

Le premier café que j’ai bu était à Hô Chi Minh, ou Saigon si vous préférez, et ce fut le coup de foudre. Je n’avais aucune attente à cet égard, car ma connaissance du pays laissait beaucoup à désirer… Et c’était peut-être aussi bien ainsi. Je préfère généralement découvrir par moi-même ce qu’un lieu a à offrir, au risque parfois de manquer quelque chose, certes, mais le goût de la découverte a une tout autre saveur.

Les meilleures régions pour déguster une tasse de café vont du delta du Mékong, à l’extrême sud, jusqu’au centre du Vietnam, où se concentrent les plantations colorées, notamment sur les hauts plateaux autour des villes de Buôn Ma Thuộ et Dalat.

Mais qu’est-ce que ce café a de si spécial ?

Avant toute chose, je tiens à préciser que je suis un amoureux sincère de Son Excellence l’Espresso italien, celui avec la petite crème debout au comptoir, pour être clair. C’est pourquoi, lorsque nous – les caféomanes – voyageons, nous devons nous adapter aux habituelles boissons « à l’eau sale » ou aux cafés instantanés à l’américaine, même si l’expansion de chaînes comme Costa et Starbucks permet de remédier à ce problème.

Toujours accompagné d’un verre de thé glacé savoureux et léger, vous verrez arriver à la table une tasse recouverte d’un disque et un cylindre métallique pour contenir et filtrer la poudre noire grossièrement moulue. Si vous prenez votre temps, goutte à goutte, la gravité fera le reste. Prenez ces dix-neuf minutes pour contempler ce qui se passe, et ne soyez pas pressé : l’attente est toujours la meilleure partie.

Le goût peut être très fort pour ceux qui n’y sont pas habitués, mais vous pouvez y remédier en y plongeant un glaçon ou en ajoutant du lait, que vous ne trouverez pratiquement que condensé dans ces régions.

Ne vous inquiétez pas, en fait, c’est mon mélange préféré : en plus de sucrer un peu, il sera encore plus consistant et plus épais. Les méthodes de torréfaction locales, dont certaines impliquent l’utilisation de beurre et de cacao, font ressortir les notes de chocolat et d’amande, qui hantent le palais.

Les habitants aiment passer beaucoup de temps dans les nombreux cafés d’ambiance de la ville, construits parmi les arbres et les cours d’eau relaxants, à jouer aux échecs chinois ou à bavarder avant d’aller travailler.

Dans la ville, vous trouverez également des cafés spécialisés dans différentes variétés de café, dont le Kopi Luwak (café de civette), le plus recherché et le plus cher du monde, qui peut coûter jusqu’à 3 000 dollars le kilo. Pas plus de 250 sont produits chaque année, et il est facile de comprendre pourquoi il est considéré comme le café le plus cher du monde.

Les grains de café sont ingérés et partiellement digérés par la civette asiatique, dont les enzymes intestinales ne sont capables d’éliminer que les notes amères du café, laissant intactes les notes sucrées. Vous trouverez cette variété à partir de 30-40 euros le kilo ici, tandis que dans les cafés de Trung Nguyen, une célèbre marque de café locale, une tasse coûtera environ 4 euros.

Dans la même catégorie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles